Processus électoraux 2020-2021 : Le CNDH  installe un observatoire du respect des Droits de l’homme

Processus électoraux 2020-2021 : Le CNDH installe un observatoire du respect des Droits de l’homme

Dans l’optique de relever les nombreux défis liés au respect des droits de l’homme dans les  prochaines échéances électorales, le Conseil National Droits de l’Homme (CNDH) a mis en place en son sein un observatoire pour d’une part  accompagner le Gouvernement et la Commission Electorale Indépendante dans l’organisation d’élections apaisées, crédibles et respectueuses des droits de l’homme. Et  d’autre part ;  informer puis sensibiliser les populations sur leurs libertés politiques et des droits électoraux ainsi que leurs devoirs civiques. Le lancement officiel des activités de cet observatoire s’est tenu le jeudi 11 juin 2020, au siège à son siège sis à Cocody, les II Plateaux Vallons. «  2020 sera l’année des élections apaisées comme le souhaitent tous les ivoiriens ! Le 31 octobre 2020 au soir, les candidats non élus appelleront le candidat élu pour le faciliter. Au sortir de ce scrutin, c’est la Côte d’Ivoire qui gagnera !  Ce n’est pas une proclamation pour faire bien, mais un engagement pour la paix. C’est un souhait que je partage avec toute la Côte d’Ivoire », a souhaité la présidente du CNDH, Madame Namizata Sangaré. A cet effet, elle a invité chaque partie prenante à  s’impliquer et à jouer pleinement son rôle.  D’où la mise en place de cet observatoire, qui selon elle, vise également à accompagner le Gouvernement et la CEI pour des élections sans violence. Après avoir félicité le CNDH, pour ce rôle dans le processus électoral, la Secrétaire d’Etat, Chargée des Droits de l’Homme, Madame Aimée Zebeyoux, a invité l’ensemble des observateurs à adopter certaines aptitudes dans leurs démarches, telles la neutralité, l’impartialité, la non immixtion dans le processus et la maîtrise de la thématique. Le président de la CEI, Coulibaly-Kuibiert Ibrahim, a salué la mise en place de cet observatoire. Selon lui, les enjeux de la matière électorale restent la reconnaissance et le bon exercice des droits des citoyens. « Il se peut faire que dans notre évolution, nous contrarions la loi, voilà pourquoi l’observatoire est là (…), je vous invite donc à exhorter nos parents à venir s’inscrire sur les listes électorales », a-t-il indiqué.  C’est dans l’espoir que cet appel du président de la CEI sera attendu par les populations ivoiriennes sont attendues dans les centre de révision de  la liste électorale du 10 au 24 juin.

 

 

Bouaflé : Le CNDH en mission d’information sur la culture de la paix en période électorale

Bouaflé : Le CNDH en mission d’information sur la culture de la paix en période électorale

Une délégation du Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH) conduite par la Présidente Namizata Sangaré a effectué mercredi 10 juin à Bouaflé, une mission d’information des populations au respect des droits humains et à la culture de paix en période électorale.

Lors de cette mission, il a été question, entre autres, de sensibiliser la population à développer la culture de la paix et la non-violence durant la période électorale, d’informer la population sur l’enrôlement pour l’obtention de la Carte nationale d’identité (CNI) et l’inscription sur la liste électorale.

La présidente du CNDH en a profité pour expliquer le mandat du CNDH et des Conseils régionaux des Droits de l’Homme (CRDH) en matière de traitement des cas de violation des libertés publiques et des Droits de l’Homme.

MANKONO/ Le CNDH sensibilise les populations sur le processus électoral

MANKONO/ Le CNDH sensibilise les populations sur le processus électoral

Le mardi 9 juin, le CNDH a organisé une séance publique de sensibilisation dans le cadre de la promotion, de la protection et de la défense  des droits de l’Homme dans le processus électoral pour les élections apaisées de 2020.

Représentant le CNDH, Kouadio Yobouet Simplice a invité à la culture de la paix en période électorale et surtout au respect des droits de chacun. Présent aux côtés du CNDH, les représentants de la CEI locale ont instruit les populations sur les conditions, modalités et implications de la révision de la liste électorale.