Leadership féminin : la CRDH du Moronou forme des Femmes

Leadership féminin : la CRDH du Moronou forme des Femmes

Le Mercredi 10 Juin 2021 la commission régionale des Droits de l’Homme du Moronou (CRDH Moronou) a organisé une rencontre avec les Femmes leaders de Bongouanou représentée par trois (3) personnes dans chaque groupe (Commerçantes, ménagères, présidentes d’association, institutrices et autres…) sur le thème  “La place du LEADERSHIP Féminin dans la société”.                                                                                             

Au menu des échanges, outre la présentation du CNDH, l’on note des exposés sur les Droits de la Femme et des filles avec pour référent le protocole à la charte Africaine des Droits de l’Homme et des peuples relatif aux Droits des Femmes et sur la constitution Ivoirienne à son article 05.

 Le Président de la CRDH a incité les Femmes leaders de Bongouanou à prendre les devants de toutes les scènes (politique, commerciale, éducation formation et autres,…) afin de s’inscrire dans la vision d’un pays émergent, car le développement ne peut se faire sans elles. 

Formation sur le système judiciaire ivoirien (2021) : 15 participants formés

Formation sur le système judiciaire ivoirien (2021) : 15 participants formés

Ouvert le lundi 14 juin, la deuxième session de formation intensive sur le système judiciaire ivoirien  a fermé ses portes le vendredi 18 juin. Quinze auditeurs ont été formés au cours de cette session sur  les notions de base en Droits de l’Homme et sur les rouages et le fonctionnement du système judiciaire ivoirien. « Cette formation riche du fait de la qualité des formateurs et de son contenu, donne à croire que vous avez reçu, en plus de vos acquis, des connaissances nouvelles » a indiqué la Présidente du CNDH, Mme Namizata Sangaré.  C’est pourquoi, au nom des membres du Conseil National des Droits de l’Homme et en son nom personnel, elle a ré-exprimer sa gratitude à Monsieur le Directeur Général de l’Institut National de Formation Judiciaire, à l’ensemble des Experts de l’INFJ, au Secrétaire Général, au Chef de Cabinet du CNDH ainsi qu’aux participants  pour leur disponibilité, leur contribution à la réflexion et au partage de connaissances sur les rouages du système judiciaire.

Le partenariat entre le CNDH et l’INFJ est un exemple de collaboration réussie qui, à travers cette formation, a jeté un pont entre les entités étatiques et non étatiques pour l’atteinte des objectifs communs en matière de formation de qualité.

Justice internationale et Droits de l’Homme : Les pays de la CEDEAO font des recommandations

Justice internationale et Droits de l’Homme : Les pays de la CEDEAO font des recommandations

Ouvert le jeudi 17 juin 2021, le séminaire sous régional sur la « justice internationale et les Droits de l’Homme en Afrique de l’ouest » a fermé ses portes le vendredi 18 juin  2021 à l’hôtel Azalai.  Remerciant tous les participants venus des 15 pays de l’espace CEDEAO, Mme Namizata Sangaré, Présidente du CNDH a souhaité que ce rendez-vous du donner et du recevoir sur les leçons du mécanisme judiciaire international puisse permettre d’accompagner les gouvernants dans la mise en œuvre des mécanismes de justice transitionnelle spécifiquement dans la lutte contre l’impunité et la protection des Droits de l’Homme, par le respect des droits des victimes et de la sanction contre les auteurs de crimes.

La trame des débats de ces 48 heures a mis en lumière les opportunités et défis du respect des Droits de l’Homme en Afrique de l’Ouest ainsi que la nécessité d’opérer de grandes réformes afin de prendre en compte les droits des victimes dans les procédures judiciaires de l’espace CEDEAO.

Cette rencontre a donné lieu à des recommandations pertinentes sur les perspectives d’actions à mener, notamment la proposition de conférer aux INDH le mandat formel de faire le suivi des décisions de justice de la Cour ; De renforcer la coopération avec les INDH pour promouvoir la Cour et faciliter l’exécution de ses décisions.  Il a été également recommandé de doter la Cour d’un fonds d’aide judiciaire afin de permettre aux victimes indigentes d’avoir accès à la Cour, de coopérer avec les OSC et autres acteurs pour l’adoption d’un plan d’action de mise en œuvre des juridictions supra nationales.

Législatives partielles : La CRDH du Béré sensibilise

Législatives partielles : La CRDH du Béré sensibilise

Dans le cadre des mécanismes CNDH-Partis politiques et CNDH-Médias et en prélude à l’élection législative partielle du 12 juin 2021, la CRDH-Béré a organisé, à son siège ce vendredi 11 juin, une rencontre d’échanges autour du thème « Rapprochement des parties prenantes pour une élection législative partielle apaisée à  Mankono ».  

Charles Akrong, représentant du candidat Mohamed Fofana et Mamadou Koné représentant de la candidate Salimata Fofana, heureux de cette initiative, ont salué le calme général et la bonne ambiance dans laquelle s’est déroulée la campagne électorale.  Ils se sont engagés à continuer d’œuvrer pour une élection apaisée et ont manifesté leur souhait de passer un message de paix aux populations.

Une aubaine pour le président de la CRDH du Béré qui en a profité  pour recommander à l’ensemble des participants d’agir dans le sens de la mise en œuvre de leurs engagements en faveur de la paix afin de prévenir d’éventuelles atteintes aux Droits de l’Homme.

Droit à la santé : La CRDH du Kabadougou sensibilise

Droit à la santé : La CRDH du Kabadougou sensibilise

 

Le vendredi 28 mai 2021, la CRDH-Kabadougou a initié une activité de sensibilisation des populations du village de Zeviasso dans le département d’Odienné sur les dangers et risques que présente l’activité anarchique d’exploitation des mines pour leur vie. En effet, le village de Ziévasso est une zone aurifère qui fait objet d’exploitation d’or par des entreprises privées ainsi que des riverains notamment les femmes.

L’an dernier une perte en vie humaine a été enregistrée lors de l’exploitation des sites miniers.

Cette année encore, des risques de perte en vie humaine sont signalés avec la recrudescence des activités d’exploitation de ladite zone par les femmes au mépris et dans l’ignorance des règles et techniques élémentaires qui régissent cette activité.

Fort de ce constat, la CRDH-Kabadougou a mené une activité de sensibilisation des populations du village de Zeviasso sur les dangers et risques liés à l’activité anarchique d’exploitation des mines dans la zone. Au cours de cette activité, il a été l’occasion pour la CRDH-Kabadougou de présenter le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Extrémisme violent : La CRDH Kabadougou participe à un atelier

Extrémisme violent : La CRDH Kabadougou participe à un atelier

 

La CRDH-Kabadougou a participé à un atelier de renforcement des capacités civiques et politiques de 25 jeunes leaders organisé par le Centre de Recherche Politique d’Abidjan (CRPA) le samedi 22 mai 2021 à l’hôtel Sara d’Odienné.

Cet atelier de renforcement de capacité s’inscrit dans le cadre du projet de sensibilisation contre l’extrémisme violent « Ps-CEV » autour du thème : Lutte contre la radicalisation des jeunes dans le contexte général des élections en Côte d’ivoire.

Ce projet est financé par l’ambassade des Etats unis et exécuté par le CRPA dans les localités d’Abidjan, Bouaké, Man et Odienné. Au cours de cet atelier il s’est tenu un panel autour du thème: élection et radicalisation des jeunes en Côte d’Ivoire: comment prévenir l’extrémisme violent ?

Droit de la femme : la CRDH DU Kabadougou sensibilise

Droit de la femme : la CRDH DU Kabadougou sensibilise

Le mercredi 19 mai 2021, La CRDH-Kabadougou a été sollicitée par l’unité pédagogie histoire et géographie du lycée moderne 2 d’Odienné pour animer une conférence sur le Droit de la Femme en Afrique au sein dudit établissement.

Cette activité s’est déroulée en présence des autorités politiques et administratives, les acteurs du système éducatif et les élèves. Au cours de son exposé, le conférencier, président de la CRDH-Kabadougou a mis un accent sur le rôle de la femme dans la société africaine. La femme est un moteur de développement économique car au travers des associations de femme,  il est créé des richesses qui contribuent à réduire la pauvreté. Aussi, il a été l’occasion pour le conférencier et les autres intervenants d’encourager les lycéennes présentes à travailler d’arrache-pied afin d’être des cadres  car aujourd’hui beaucoup d’effort ont été consenti par le gouvernement Ivoirien en matière d’égalité de chance.     

Cérémonie de Salut aux couleurs nationales : Le mois de juin sous le sceau de la compétence

Cérémonie de Salut aux couleurs nationales : Le mois de juin sous le sceau de la compétence

 

Comme chaque premier lundi du mois, le personnel du CNDH avec à sa tête la Présidente Namizata Sangaré a procédé à une cérémonie de Salut aux couleurs nationales. Après avoir exploré les notions d’organisation du travail, le civisme, la probité et l’intégrité, l’empathie, et le dévouement, respectivement aux mois de janvier, février, mars, avril et mai, le thème de ce mois était la « COMPETENCE »

Triangle composé du savoir, du savoir-faire et du vouloir-faire, la compétence est un ensemble d’aptitudes qu’un individu met en œuvre en vue de l’accomplissement d’une activité professionnelle qui lui est confiée a indiqué d’entré la Présidente du CNDH.  « En ce qui nous concerne au CNDH, être compétent à un poste de travail, c’est la capacité à s’organiser, à prioriser les tâches, à s’adapter au contexte, à travailler en équipe et avec célérité. Etre compétent, c’est  connaitre et respecter les règles, avoir le sens  de la responsabilité, prendre des initiatives. C’est être capable de travailler sous pression et de bien gérer le stress » a rappelé la Présidente du CNDH.  C’est pourquoi, tout en poursuivant son discours, elle a indiqué qu’être compétent c’est aussi actualiser continuellement ses connaissances sur « une thématique aussi dynamique que la nôtre (Droit de l’homme), dans un monde professionnel où les outils et les contextes de travail sont en perpétuelle évolution. »

Tout en invitant ses collaborateurs à se donner les moyens d’atteindre les objectifs sans épuiser leurs forces, elle les a exhortés à cultiver la compétence dans l’accomplissement des tâches et activités qui leur sont dévolues, afin de répondre aux exigences et défis du management par la qualité.

Notons que cette cérémonie comme les précédentes a été marquée par un cérémonial militaire avec une revue des troupes et la montée du drapeau national.

Cohésion sociale : la CRDH NAWA sensibilise

Cohésion sociale : la CRDH NAWA sensibilise

A l’occasion de la fête annonçant les vacances au Centre de protection de la petite enfance (CPPE) de Soubré le vendredi 21 mai, la CRDH de la Nawa  a sensibilisé autour du thème « Réconciliation et cohésion sociale pour un lendemain meilleur des enfants. » L’objectif  était de faire comprendre l’importance de la réconciliation et de la cohésion sociale afin que tous les enfants puissent en bénéficier tout au long de leur éducation.

Clubs des Droits de l’Homme : la CRDH de la Nawa renforce les capacités des membres des clubs

Clubs des Droits de l’Homme : la CRDH de la Nawa renforce les capacités des membres des clubs

 Le Mercredi 19 Mai 2021, l’Unité Opérationnelle du CNDH de la Nawa a organisé une séance de renforcement de capacités des membres des bureaux des Clubs  des droits de l’homme et des encadreurs au lycée Bernard Zadi Zaourou 2 de Soubré sur le thème : Compréhension Générale sur les violences basées sur le genre (VBG).

Cet atelier avait pour objet d’éduquer et responsabiliser les élèves en partance pour les vacances, d’attirer leur attention sur le fait que même étant des enfants, ils sont  passible de répressions juridique, les inciter à avoir un comportement moralement irréprochable durant les vacances et même au-delà pour un meilleur avenir.