La présidente du CNDH accorde une audience au Groupement des Partenaires politiques pour la Paix (GP-PAIX)

La présidente du CNDH accorde une audience au Groupement des Partenaires politiques pour la Paix (GP-PAIX)

C’est ce mardi 23 juin 2020 à 10h que la Présidente du
Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), Madame Namizata Sangaré, a rencontré les responsables du Groupement des Partenaires Politiques pour la Paix (GP-paix) pour la réception d’une requête.
Madame la Vice-Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme, a fait savoir que Le CNDH était heureux d’être sollicité en dernier recours pour la résolution des différends.
Madame la Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme, a salué l’initiative, puis montrer la disponibilité de l’institution a traité la requête conformément aux lois en vigueur en Côte d‘ Ivoire.

Boukani: mission d’information et de sensibilisation au respect des Droits de l’Homme et à la culture de paix en période électorale

Boukani: mission d’information et de sensibilisation au respect des Droits de l’Homme et à la culture de paix en période électorale

Depuis le 08 juin 2020, une mission conjointe CNDH et  CHAIRE UNESCO est effectuée sur toute l’étendue du territoire national ivoirien. En effet, ce sont trente- une régions selon le découpage    administratif de la COTE D’IVOIRE qui accueillent cette équipe.

La région du BOUNKANI située au Nord-Est de la COTE D’IVOIRE entre le BURKINA FASO et le GHANA, a reçu cette équipe avec à sa tête le Secrétaire Exécutif du CNDH M. BAMBA SINDOU à la date du 11 juin 2020 au chef-lieu de région (BOUNA) par la Commission Régionale des Droits de L’Homme du BOUNKANI avec à sa tête M. GBATO JULES, PRESIDENT de ladite Commission.

 Cette mission menée en partenariat avec la Chaire UNESCO pour la culture de la paix avait pour but d’informer et de sensibiliser les populations au respect des droits de l’homme et à la culture de paix en période électorale.

La rencontre étant prévu dans la cours de la préfecture s’est finalement déroulement au foyer de jeunes compte tenu de la situation météorologique du jour.

La salle du foyer des jeunes de Bouna a servi de cadre d’échanges entre le secrétaire exécutif du CNDH et le public venu écouter le message qui lui était destiné. Cette rencontre a enregistré la présence du préfet de région et du Maire résident, les représentants départements ministériels, les associations et ONG du Bouna.

Avant l’ouverture de la cérémonie c’est le Maire résident qui a souhaité la bienvenue à la délégation du CNDH et la Chaire UNESCO. C’est après le mot du bienvenu du Maire que le Préfet de Région, Préfet du Département de Bouna a ouvert la cérémonie.

Le Secrétaire Exécutif, dans son message, a d’abord fait une brève présentation du CNDH en déclinant son mandat. Il a ensuite expliqué le contexte de la mission. Il est question des élections présidentielles d’octobre 2020. Lesquelles élections sont précédées de l’opération d’enrôlement pour la carte nationale d’identité en cours et de l’opération de révision de la liste électorale qui a démarré le 10 juin pour finir le 24 juin 2020.

Poursuivant, il a rappelé aux populations l’importance de se faire enrôler pour l’obtention de la carte nationale d’identité et surtout l’inscription sur la liste électorale qui est un droit pour elles. Il a encouragé les jeunes et les femmes, les nouveaux majeurs notamment, à participer au processus électoral. Il les a également sensibilisés à développer la culture de paix et la non-violence tout au long de la période électorale. Il a insisté sur le fait que pour des cas de violations de leurs droits politiques, le CNDH, à travers la CRDH, est à leur écoute. Il a alors rappelé la mission du CNDH et a invité les populations à le saisir par le canal de la Commission Régionale des Droits de l’Homme, pour tous les cas de violations des droits électoraux.

La CRDH-Bafing redonne le sourire à une élève.

La CRDH-Bafing redonne le sourire à une élève.

K.S fillette âgée de 8 ans et élève en classe de CP1 dans la toute première école communautaire ouverte le 16 Décembre 2019 dans le village de Londana a retrouvé ses amis de classe.

En effet K.S orpheline de père, élève très brillante  vu ses résultats (4ème  de la classe sur un effectif de 28 élèves à la dernière évaluation) avait été retirée de l’établissement par sa mère dame C. au motif que KS ne serait pas une bonne élève, et investir dans son éducation serait pour elle une peine perdue. Elle évoquait un problème lié à sa relation tumultueuse avec les parents de son défunt mari , tantôt un problème lié à un manque de moyen financier. Plusieurs négociations entreprises par des personnes ressources (l’institutrice, le président du Coges, puis le chef du village) se sont soldées par un refus catégorique de la mère. Saisie de cette affaire, la CRDH-Bafing a rendu visite à Dame C. ce lundi 22 juin 2020, dans l’optique de ramener sa fille à l’école.

Après plus de 2 heures d’échange avec la mère, en présence des personnes ressources citées plus haut, Dame C. s’est résolue à laisser sa fille K.S reprendre le chemin de l’école.

Formation intensive sur le système judiciaire ivoirien

Formation intensive sur le système judiciaire ivoirien

Afin de favoriser une meilleure connaissance du système judiciaire ivoirien, à travers la présentation de son mode de fonctionnement et au regard de l’engouement qu’a suscité la première session, le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) organise la deuxième session de formation intensive sur le système judiciaire ivoirien.

L’Objectif de cette formation vise à contribuer l’amélioration de  la compréhension du système judiciaire et de son fonctionnement, par les acteurs des institutions nationales et internationales, de la société et des défenseurs des Droits de l’Homme.

Les inscriptions sont ouvertes du 2 au 12 juin 2020

Durée de la formation : Du 15 au 19 juin 2020 soit cinq (05) jours 

Nombre de place limité à 50 afin de respecter les mesures barrières

Offre soumise à condition

Pour tous renseignement complémentaire contacter : Contact : 22 52 00 90/ 48 33 33 84 /71 10 20 53/ uddh.cndhci2018@gmail.com

COVID-19: une séance de dépistage volontaire organisée par le CNDH

COVID-19: une séance de dépistage volontaire organisée par le CNDH

A la demande de la Présidente du CNDH, Mme Namizata Sangaré, une équipe de dépistage du ministère de la santé était dans les locaux du CNDH ce mercredi 13 mai. 

70 volontaires (membres du personnel du CNDH et des membres des la société civile) ont accepté de faire leur test de la COVID 19. Vu le nombre croissant des tests volontaires, les résultats ne seront disponibles que dans 6 jours au lieu de 48 heures comme par le passé.

L’OIF lance la troisième session de son cours en ligne ouvert et massif (CLOM), gratuit et en français, consacré à l’éducation aux droits de l’Homme.

L’OIF lance la troisième session de son cours en ligne ouvert et massif (CLOM), gratuit et en français, consacré à l’éducation aux droits de l’Homme.

La troisième session du cours gratuit en ligne en français sur l’éducation aux droits de l’Homme est lancée.

Ce cours en ligne s’adresse principalement aux enseignants des niveaux primaire et secondaire, comme aux éducateurs et aux membres d’ONG œuvrant dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’Homme et offre du contenu et des outils pédagogiques pour animer des activités et aborder les droits de l’Homme dans les classes. 

Les inscriptions pour ce cours, sont ouvertes du 6 au 31 mai 2020 en suivant le lien suivant: https://clom-edh-francophonie.org

Ce CLOM (ou MOOC – massive open online course, en anglais) est une déclinaison interactive du guide pédagogique intitulé « L’éducation aux droits de l’Homme, comprendre pour agir ensemble » (disponible sur le lien suivant : https://www.francophonie.org/sites/default/files/2019-09/guide_education_aux_droits_de_l_homme.pdf), qui a été soutenu par l’OIF et réalisé par l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH).

Dispensé sur 8 semaines, il propose 27 applications pédagogiques, présentées en 5 modules et étayées par des documents ressources, des vidéos et des quizz. Une attestation de suivi nominative sera téléchargeable en ligne à la fin de la session. Plus de 2 000 apprenants issus de 40 pays différents ont déjà consulté ces ressources.

Il est composé des modules suivants :

  1. Module introductif : prise en main du CLOM ;
  2. Module 1 : sensibilisation à l’éducation aux droits de l’Homme ;
  3. Module 2 : la genèse des droits de l’Homme ;
  4. Module 3 : les notions et concepts juridiques ;
  5. Module 4 : répertoire d’applications pédagogiques – appui et soutien à la préparation d’activités concrètes sur chaque droit