Consultations foraines: Le CNDH se déplace vers les populations

Consultations foraines: Le CNDH se déplace vers les populations

Le mercredi 20 mars 2024, s’est tenue la troisième phase de l’activité des consultations foraines en matière de droits de l’Homme, organisée par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec l’Union Européenne et l’institut danois des droits de l’homme à Abidjan et dans onze (11) CRDH.

L’activité visait à informer d’une part les populations sur les missions du CNDH y compris les modes de saisine, les sensibiliser sur la nécessité du respect des Droits de l’Homme, et d’autre part à faire des auditions et recevoir leurs préoccupations en lien avec les atteintes ou les violations desdits droits.

A Port Bouet, la Vice-Présidente du CNDH, Marie Paule Kodjo a invité les populations à saisir le CNDH en cas de violation ou d’atteinte à leurs droits. A sa suite, Madame la 6ème Adjointe au Maire, représentant Monsieur le Maire de ladite commune, s’est dite heureuse du choix porté sur sa commune pour y tenir cette importante activité. Car, a-t-elle justifié, elle permet aux populations de sa commune d’être mieux informées sur leurs droits élémentaires et de saisir l’institution en cas de violation desdits.

Tant à Abidjan que dans 11 régions du pays  à savoir  les régions du Cavally,  des Grands Ponts,du  Worodougou, du Hambol, du Guemon, du Moronou, du Gbeke, du Goh, de San Pedro,de l’Iffou et de la Nawa, cette consultation a permis d’enregistrer des centaines de saisines en lien avec les droits de l’homme.

Depuis le mois de janvier 2023, le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) met en œuvre un projet dénommé « Appui à la promotion et à la protection des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire ». Ce projet bénéficie du financement de l’Union Européenne (UE) et de l’accompagnement technique de l’Institut Danois des Droits de l’Homme (IDDH).

L’objectif général de ce projet qui se tient sur deux (02) années consécutives, est de renforcer le respect des droits de l’Homme à travers les interventions du CNDH dans la mise en œuvre de ses missions de promotion et de protection des droits de l’Homme.

L’un des objectifs spécifiques du projet est de renforcer le respect des droits des groupes vulnérables (femmes, enfants, personnes handicapées, personnes âgées, détenus).