Le président travaille en synergie avec cinq (5) autres membres du bureau exécutif élus pour 5 ans. Il est aidé dans sa tâche par un secrétaire général nommé par décret pris en conseil des ministres.

Aux termes de l’article 113 alinéa 2 de la Constitution Ivoirienne, la CNDHCI doit recevoir pour avis les lois relatives aux libertés publiques avant leur promulgation.

La CNDHCI est instituée par la loi n° 2012-1132 du 13 décembre 2012 portant création, attributions, organisation et fonctionnement.

La CNDHCI est composée de trois (3) organes :

    – L’Assemblée Générale

    –  Le Bureau Exécutif

   –  Le Secrétariat Général

Pour assurer à bien ses activités opérationnelles, la CNDHCI s’est dotée de quatre (4) sous commissions thématiques :

     –  Sous commission droits civils et politiques

     –  Sous commission droits économiques, sociaux et culturels

     –  Sous commission droits de solidarité

     –  Sous commission coopération et projets

La commission centrale de la CNDHCI est composée de 22 commissaires, dont 16 avec voix délibératives et de 6 avec voix consultatives.

Les 31 commissions régionales sont quant à elles composées de 8 commissaires régionaux issus des départements du chef lieu de région.

Les membres à voix délibératives sont issus des ONGs des droits de l’hommes (5), du conseil supérieur de la magistrature (1), de l’ordre des avocats (1), des centrales syndicales (1), des confessions religieuses (2), de l’assemblée nationale (2) et de quatre (4) personnalités reconnues pour leurs compétences en matières de Droits de l’Homme dont un enseignant ou chercheur.

Les membres à voix consultatives sont issus du Conseil Economique et Social, du Médiateur de la république, des ministères en charge des Droits de l’Homme, de la sécurité, de la défense, de la justice.