CNDH
CNDH

English

Conseil National
des Droits de l'Homme
  

Autorité Administrative Indépendante de protection, de promotion
et de défense des droits de l'homme
Suivez-nous sur :
CNDH
CNDH
CNDH
 
 
LIENS UTILES
 
NEWSLETTER
ACTUALITE
Vous êtes ici : Accueil > ACTUALITE >  Partenariat Conseil National des Droits de l’Homme-Israël Namizata Sangaré obtient l’appui de l’ambassadeur Eli-Ben Tura pour des échanges d’experts et le financement de projets

Partenariat Conseil National des Droits de l’Homme-Israël Namizata Sangaré obtient l’appui de l’ambassadeur Eli-Ben Tura pour des échanges d’experts et le financement de projets

L’année 2019 débute avec le sourire pour la Commission Nationale des Droits de l’Homme, désormais Conseil National des Droits de l’Homme. L’ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, Eli-Ben Tura, s’est engagé à appuyer techniquement et financièrement le CNDH à travers des échanges d’experts, de mission d’imprégnation en Israël et de financement de projets issus du plan d’actions de l’organisme en charge des Droits de l’Homme. C’était au cours d’une audience que lui a accordée la Présidente de l’institution, Madame Namizata Sangaré, le jeudi 10 janvier dans le cadre du développement de l’axe de coopération avec les partenaires techniques et financiers.

« Aujourd’hui, notre institution bénéficie d’un nouveau cadre institutionnel conforme aux principes de Paris. La nouvelle loi habilitante de la CNDHCI qui devient Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a été adoptée le 28 novembre 2018 par l’Assemblée Nationale et promulguée le 24 décembre 2018. Le CNDH est une autorité Administrative Indépendante qui voit son rôle de conseil davantage renforcé avec cette loi. Cette rencontre d’échanges va nous permettre de proposer des actions, sur la base de nos points de convergence, au profit des populations ivoiriennes. », a affirmé Namizata Sangaré.

L’ambassadeur d’Israel a salué les « remarquables progrès » réalisés par le Conseil National des Droits de l’Homme depuis sa dernière visite en janvier 2018, avant  de proposer le « renforcement du partenariat avec le CNDH avec des échanges d’experts, une mission d’imprégnation en Israël et l’appui à certains projets. »

« Reste à nous asseoir autour d’une table pour définir les priorités. A la suite des exposés que j’ai entendus, les enjeux sont importants et les défis nombreux »., a-t-il ajouté.

 Namizata sangaré a présenté les actions de promotion, de protection réalisées en 2018 et les perspectives. Elle a évoqué, entre autres, des questions et thématiques sur lesquelles le CNDH est intervenu, notamment : les élections municipales du 13 octobre 2018 ; les lieux de garde à vue ; l’incivisme, les conflits communautaires ; le développement du proxénétisme ; les mouvements récurrents de grève à l’université ; le Mécanisme CNDH/FACI relatif aux violations des droits de l’Homme commises par les Forces Armées ; le droit à la paix et à la sécurité ; le droit à un environnement sain, les aires protégées, le Forum des droits de l’Homme avec les acteurs formels et informels des droits de l’Homme, les fora régionaux pour plus de proximité avec le populations etc.

En outre, dans les perspectives, Namizata Sangaré a présenté, à grands traits,  un projet de consultation à l’endroit des étudiants et des enseignants afin que ceux-ci, en lien avec les responsables des universités et d’autres acteurs, proposent des solutions durables pour une éducation de qualité.

En fin de cérémonie, elle a remis au diplomate israélien les rapports 2016 et 2017 du Conseil National des Droits de l’Homme ainsi que un rapport intitulé Littéracy du Futur : « le silence assourdissant des jeunes ». 

Ce dernier rapport est une consultation réalisée par le Conseil avec 850 jeunes sur toute l’étendue du territoire.

L’objectif de cette consultation était de contribuer à l’amélioration de la gouvernance en tenant compte des aspirations des jeunes d’une part, d’aider les autorités à faire des choix stratégiques inclusifs dans l’élaboration des politiques publiques en lien avec la vision qu’ont les jeunes de leur avenir et de celui de leur pays d’autre part.

cndh
CNDH
       Nous contacter

Siège social: Abidjan-Cocody II Plateaux, Rue des Jardins,
Route Vallons, Rue J 77
01 B.P 1374 Abidjan 01
Standard: 22 52 00 90
Fax 22 52 00 99
Ligne verte: 800 00 888
Email: c.centralecndhci@gmail.com