CNDH
CNDH

English

Commission Nationale
des Droits de l'Homme
de Côte d'Ivoire  

Organisme indépendant de protection, de promotion
et de défense des droits de l'homme
Suivez-nous sur :
CNDH
CNDH
CNDH
 
 
LIENS UTILES
 
NEWSLETTER
ACTUALITE
Vous êtes ici : Accueil > ACTUALITE >  Gouvernance foncière basée sur les Droits de l'Homme: La CNDHCI éligible à un financement

Gouvernance foncière basée sur les Droits de l'Homme: La CNDHCI éligible à un financement

 

 Une mission de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) conduite par sa présidente, Madame Namizata Sangaré a effectué dans le cadre d’un atelier de restitution des résultats de la phase pilote en Côte d’Ivoire et au Kenya, de l’évaluation de la gouvernance foncière fondée sur ‘’les droits de l'homme: Valeur ajoutée et défis’’.

Cette rencontre a eu lieu le 18 mai 2018, au Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Paris, France. L'objectif de cette phase pilote d’évaluation était de tester et d'affiner davantage un cadre analytique de suivi de la gouvernance foncière fondé sur les droits de l'homme. ''Cet atelier et les premières évaluations ont été rendus possibles grâce à l’appui financier du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)''.

La demande croissante de terre s’ajoute souvent à une situation de gouvernance foncière caractérisée par de fortes inégalités, par l’insécurité et par un manque de responsabilité. Les personnes marginalisées et vulnérables ne sont parfois pas en mesure d’exercer une influence sur les décisions de gouvernance foncière qui les affectent. Ceci a pour résultat d’entraîner de nombreux conflits fonciers. 

C’est pourquoi le suivi de la gouvernance foncière fondé sur les droits de l'homme se concentre sur les relations entre l'État et ses citoyens ainsi que les procédures qui sont à la base de ces relations. Ce type de suivi analyse les déficits de gouvernance d'un point de vue relationnel entre les détenteurs de droits légitimes et l'État agissant en tant que garant des droits, ayant pour devoir de garantir la jouissance par les citoyens de leurs droits.

Notons que dans ces deux pays, l'identification des cas spécifiques et l'approche à suivre ont été guidées par les discussions avec les Institutions Nationales des Droits de l'Homme, la Commission Genre, la Commission nationale foncière (Kenya) et les organisations de la société civile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cndh
CNDH
       Nous contacter

Siège social: Abidjan-Cocody II Plateaux, Rue des Jardins,
Route Vallons, Rue J 77
01 B.P 1374 Abidjan 01
Standard: 22 52 00 90
Fax 22 52 00 99
Ligne verte: 800 00 888
Email: c.centralecndhci@gmail.com